Lauréats 2017

Collège Georges Brassens REP Narbonne

PROJET HISTOIRE-MEMOIRE: RIVESALTES – IZIEU - LYON. Parcours d’enfants juifs 1935-1945 

L’objectif du projet était de construire et transmettre une culture humaniste et citoyenne par : 
- La construction de connaissances historiques sur les persécutions antisémites et les phénomènes de collaboration en France pendant la seconde guerre mondiale.
- La découverte et l’étude de différents lieux de mémoire :
La maison des enfants exterminés d’IZIEU - La prison mémorial de Montluc - Le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation de Lyon - Le camp mémorial de Rivesaltes.
- Un travail réflexif et différentes productions écrites de restitution et de concrétisation du projet (exposition, journal scolaire, carnets de voyages).

ORT-STRASBOURG

"Pierres Vives. L'Histoire inouïe des bâtiments de l'ORT-Strasbourg 1940-1946" 

Le lycée Ort de Strasbourg offre un dispositif, quasi unique en France, de seconde en deux ans, à des élèves de tous horizons et de toutes confessions, qui n’ont pas été admis en seconde générale, mais qui ne souhaitent pas se diriger vers les baccalauréats professionnels. Ils ont parfois été déscolarisés pendant plusieurs mois, voire plusieurs années, et sont dans tous les cas en échec. La première année, dite classe passerelle, consiste pour eux à retrouver le goût de l’école et la confiance nécessaire dans leurs capacités pour continuer leurs études. De ce fait, le système de notation est transformé, afin de prendre en compte les efforts de présence ou de participation en classe ; le travail ne se fait plus sur des manuels imposés par l’Éducation Nationale, mais suit leurs besoins et s’adapte à leur demande. Les élèves revoient ainsi les enseignements fondamentaux avec des méthodes qui sont en permanence réévaluées par l’équipe enseignante, et réajustées si besoin.

C’est dans ce dispositif de la dernière chance que s’intègre chaque année un travail de mémoire, que ce soit en participant au Concours National de la Résistance et de la Déportation, ou à travers d’autres projets (spectacles, expositions…). Ce travail est fondamental, car une des difficultés importantes de ces élèves consiste à s’inscrire dans une chaîne de transmission, qu’elle soit familiale, sociale ou nationale. La plupart souffrent d’absence de repères culturels et historiques pour comprendre le monde dans lequel ils vivent. Quant à la connaissance de la Shoah, elle est inexistante dans la grande majorité des cas. 

Lauréats 2016

LYCEE Antoine BOURDELLE

Les Malles d'Adèle 

Adèle,jeune fille juive autrichienne,réfugiée à Montauban rêve de devenir styliste mais son destin la conduira à Auschwitz.
Des malles oubliées retracent la vie de cette jeune fille et notamment des cahiers d'écolière qui livrent des croquis de vêtements.Les sections des métiers de la mode de notre lycée ont donné vie au rêve d'Adèle en confectionnant les vêtements et la section MVA a retracé la vie des familles juives durant la seconde guerre mondiale à Montauban.

Lycée Fernand Renaudeau

Un aller sans retour : sur les traces d'Anne Loew. 

Projet pluridisciplinaire (Histoire-Géo, Français et Arts Appliqués)proposant une réflexion sur le destin d'une petite fille française née de parents allemands, Anne Loew (1938-1944).

Comment sortir de l'oubli une enfant dont l'existence si brève n'a laissé que peu de traces à Cholet (Maine-et-Loire) car trop jeune pour avoir été scolarisée et astreinte au port de l'étoile jaune ?

Par le biais de l'image (dessins, photographies et reproduction de documents d'archives), il s'agissait de produire un travail d'histoire et de mémoire destiné en priorité au public scolaire (collège et lycée), ce qui a conduit à choisir cette forme de support plus accessible à un public adolescent.

Les élèves ont réalisé un Carnet d'Enquête sur les traces, mais aussi sur les vides, de cette existence éphémère qui les a amenés de Cholet, point de départ de l'enquête', à Angers (internement et déportation) puis à Drancy (internement du 30 janvier au 10 février 1944) jusqu'à Auschwitz où elle fut assassinée le 15 février 1944 (convoi n° 68).

Le Carnet d'enquête a fait l'objet d'une présentation et d'une diffusion auprès du public choletais : tirage de 80 exemplaires, Médiathèque de Cholet(juin 2015) où il est disponible en prêt, participation des élèves au 9ème Festival de la BD engagée organisé en octobre 2015. 

Leur Carnet d'enquête existe sous plusieurs formats : version imprimé (26 p.), version numérique mise en musique et exposition composée de 12 panneaux de 40 cm x 60 cm.

Lauréats 2015

Lycée Galilée Guérande

la Shoah: "exécuteurs, victimes, témoins" en Loire Atlantique durant la seconde guerre mondiale 

44350 GUERANDE  -  Dept  : Loire Atlantique    -   Classe : 1ère ES1  et  1ère ES2

Le projet a été réalisé durant l'année scolaire 2013-2014. Il s'inscrivait dans le cadre Histoire et Mémoire avec pour thème : la Shoah organisée par la Région des Pays de la Loire et a été encadré par le Mémorial de la Shoah.

L’objectif était de faire réfléchir les lycéens sur la réalité de la Shoah (les étapes, le mécanisme, les différents acteurs), sur la transmission de la mémoire, la citoyenneté et sur le travail historique. Il s'agissait également de mettre un nom, un visage sur les personnes déportées, de recenser les victimes de l'arrondissement de St-Nazaire.
Le projet se voulait pluridisciplinaire, intégrant l'enseignement d'histoire avec l'étude de la Shoah dans l'arrondissement de Saint-Nazaire à partir des archives départementales de Loire Atlantique, de lettres, d'Education Civique Juridique et Sociale (comment transmettre et rappeler la mémoire des rafles dans l'arrondissement de Saint-Nazaire), de documentation (mise en place des données accessibles sur le site du Lycée, qui est très bien fait et  largement documenté).
Des déplacements à Nantes (Travail aux Archives Départementales et au Musée des Ducs de Bretagne - exposition sur "Nantes/ST-Nazaire en guerres"-), à Paris (visite du Mémorial de la Shoah et témoignage de Tereza Stiland), à Auschwitz (présence de Ginette Kolinka) et la venue de Victor Perahia au lycée ont permis de réaliser ce projet.

Lycee Montaigne

Sur le traces de Jaznusz Korczak 

Dept : Paris - Région : IDF
Ce projet a pris naissance en juin 2012, lors d’un voyage scientifique en Pologne, consacré à la découverte de la forêt primaire. Une visite du Ghetto de Varsovie était au programme et un des professeurs présent a évoqué le destin de Janusz Korczak. La réaction des élèves et des professeurs fut immédiate, ils ont montré beaucoup d’intérêt pour l’histoire de cet homme hors du commun. Ainsi, cette même année, à l’occasion du 70èmeanniversaire de la mort du médecin Janusz Korczak, les élèves d’une classe de 2nde du Lycée Montaigne, dont une partie étudie en section polonaise, ont participé à l’hommage qui lui a été rendu et au projet conçu en trois parties :

- La recherche sur la vie et les œuvres de Korczak
- Les travaux et les idées défendues par Korczak
- La propagation des informations sur Korczak et de sa pédagogie
Le travail a commencé par une approche biographique. Les élèves ont entendu des exposés sur les œuvres pour enfants de Korczak, analysé des extraits du texte de Korczak « Comment aimer un enfant », visionné le film d’Andrzej Wajda « Korczak », se sont penchés sur l'histoire du ghetto de Varsovie et étudié la Charte des droits de l’enfant, qui était le fruit des idées de Janusz Korczak. Afin de mettre en pratique leur connaissance de ce personnage hors du commun, les élèves se sont rendus en Pologne où ils ont suivi son parcours : l’hôpital où il a travaillé comme médecin, l’orphelinat créé et dirigé par lui, la maison des enfants qui est aujourd’hui un musée et le camp d’extermination Treblinka où il a été assassiné avec « ses enfants ».
Une soirée de clôture a été organisée au cours de laquelle ils ont exposé les photos et affiches sur lesquelles ils ont travaillé, devant les parents et élèves du lycée.
Ce projet a permis de valoriser la présence d’étrangers au sein du lycée et certains professeurs ont commencé à travailler à l’application de certaines des idées de Korczak en matière de pédagogie et de responsabilisation des élèves, ce qui a contribué à l’amélioration de la qualité de l’enseignement et de la vie au Lycée Montaigne.
 


 

Lycée Jules Ferry

Commémoration des élèves déportées 

75009 PARIS  -  Dept  : Paris                                                             Classe : 4ème  et  3ème

Projet réalisé sur 2 ans par une quinzaine d’élèves, commencé en 4ème pendant l’année 2012-2013 et achevé en 3ème en  2013-2014, à l’initiative du professeur d’histoire, Madame Monique Epelbaum, dont l’objet était la déportation et l’extermination de 24 jeunes élèves du lycée Jules Ferry de 1942 à 1944.

Des recherches documentaires ont été faites au Mémorial de la Shoah et aux archives du lycée dans le but de monter une exposition accompagnée d’une cérémonie commémorative en janvier 2014, lors du centenaire du lycée Jules Ferry.

Pour la cérémonie, une  lecture des biographies des 24 élèves déportées a été montée autour du texte de Françoise Verny "Serons-nous vivantes en 1950?" (Grasset 2009). Travail orchestré par M. Jean Charles Rousseau, intervenant théâtre.

L’exposition, placée dans le grand hall, a été vue par tous les élèves.

La cérémonie a eu lieu le 23 janvier 2014 sous la coupole de l’établissement,  en présence des familles des élèves déportées, d’amies d’enfance, de représentants d’associations et d’officiels.

Un livret commémoratif comprenant un CD de la cérémonie sera édité fin 2014 et présenté en janvier 2015, dans le cadre des cérémonies officielles commémorant la libération des camps. (vous pouvez visionner la version  numérique dans les pièces jointes).

Lauréat 2014

Centre des Jeunes Détenus de Fleury Mérogis

Abécédaire du sport sous le nazisme 

Dept : Essonne - Région : IDF
Ce projet effectué en 20 heures, qui concerne des jeunes détenus de 1ère pro de l'UPR Fleury Mérogis à Sainte Geneviève des Bois, a débuté à la suite de la lecture d’une bande dessinée qui traite du sort des sportifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Les élèves ont ressenti une grande injustice vis-à-vis de tous les sportifs exclus des compétitions parce qu’ils étaient juifs, noirs, tsiganes ou réfractaires à l’idéologie nazie et plus particulièrement, vis-à-vis de ceux victimes de la Shoah. Ils ont décidé de leur rendre hommage à travers un abécédaire qui explique les principes de l’idéologie nazie par rapport au sport et qui retrace le sort et l’histoire de certains athlètes pendant la période 1933-1945. Ce travail est intéressant car les élèves ont eu peu de moyen pour le préparer, et ils ont malgré tout présenté une brochure (abécédaire) assez travaillée et créative. Elle sera à la disposition du jury le 4 décembre.

Lauréats 2012

Collège Marcel Pagnol

La Mémoire des Oubliés 

N.B : un dossier papier sera présenté aux membres du Jury lors de la réunion du 20 novembre 2012.

Projet mené sur deux ans qui a vu le jour au fur et à mesure des interrogations des élèves. Travail de recherches sur le destin d’une famille qui aboutit au baptême de la salle polyvalente de la commune. Elle portera désormais le nom « Les Oubliés ».

Lycée Jean Macé

les persécutions antisémites dans les Deux-Sèvres par les Allemands et Vichy (1940-1944) 

N.B : établissement engagé avec cet enseignant d’Histoire dans un vaste travail sur l’histoire de la Shoah avec les élèves de Terminale depuis 2005. Il a été candidat aux Prix 2009 et 2010.
Rappel des travaux des années précédentes :
2005 – 2010 : dans le cadre d’un partenariat et d’un échange avec un établissement polonais visite d’Auschwitz et réalisation d’une vidéo et d’un recueil documentaire ; témoignage d’Ida Grynspan ; compte rendu bilingue et diaporama ; exposés (textes et photos)
2010 - 2011 : réalisation d’un DVD suite à voyage en Pologne

Cette année, les élèves se sont engagés dans un travail au niveau du Département, dans l’objectif de restituer le quotidien des Juifs des Deux-Sèvres et de passer de l’Histoire collective à l’histoire individuelle, de la France à l’Europe.

Lauréats 2011

Lycée Fernand Renaudeau

Le moment où tout bascule 

Dans le cadre d’un projet interdisciplinaire Histoire et Lettres, les professeurs se sont donné un double objectif :retracer et le processus de la destruction des Juifs de Cholet et le destin de quatre enfants ayant vécu à Cholet entre 1940 et 1944. Le projet s’est articulé autour d’un travail historique au sein des Archives Municipales et Départementales.

Collège Joseph Anglade

"Histoire, mémoire et récits" Le récit de Paula Tattmar, sauvée de la Shoah par un couple de Justes 

Projet pluridisciplinaire - Histoire Lettres, Anglais, Arts Plastiques et Informatique - qui a nécessité une heure supplémentaire dans l’emploi du temps des élèves. A l’origine du projet, la remise aux professeurs par une élève de sixième d’un manuscrit, récit de Paula TATTMAR, sauvée par un couple de boulangers à Lagrasse, dans l’Aude : Lucien et Agnès Bertrand, reconnus Justes parmi les Nations en 2008.

Lauréat 2010

Collège Romain Rolland

La Conférence des Collégiens 

Chaque année, une cérémonie commémorative de la libération des camps d’Auschwitz-Birkenau est organisée à Ivry, au cours de laquelle sont lus les noms des 95 Ivryens morts à Auschwitz. Cette liste, établie dès 1945 par la FNDIRP locale n’avait jusqu’à ce jour jamais fait l’objet d’un travail de documentation et de vérification. C’est ce travail qui a été proposé aux élèves de ce collège, sous la direction de deux professeurs d’Histoire-Géo.

Lauréats 2009

Collège Edmée Jarlaud

La déportation des enfants juifs de la Somme 

Projet qui tente de retracer le parcours d’enfants juifs issus du département de la Somme. Avant de partir pour un voyage d’étude à Auschwitz, les élèves ont effectué des recherches aux archives départementales de la Somme et rencontré Monsieur Pelossof, Juif de Salonique, rescapé d’Auschwitz qui a témoigné devant les élèves avant de les accompagner en Pologne.

Lycée Pierre Bourdieu

Hélène Berr, une jeune étoile dans le Paris de l’Occupation 

Avec le Journal d’Hélène Berr (paru en janvier 2008) comme support et « document source », les élèves retracent le parcours de cette jeune Juive parisienne déportée à Bergen Belsen : son histoire, les moments clés de sa vie, ses lieux de vie, ses pensées, sa déportation.

> Les lauréats, au fil des ans...